Sunday, May 06, 2007

Ansan

L’événement s’est donc passé à Ansan, dans la banlieue de Seoul. Ansan, c’est à environ une heure et demi de ma maison. Une fois arrivée là-bas, les rues me rappelaient le quartier où nous habitions à Gwangju, un peu, en termes d’ambiance. Mais la misère était là, palpable. La pauvreté, d’ordinaire, elle se cache, dans Seoul, il faut avoir de bons yeux pour la voir, et il est facile de ne pas la regarder en face. Mon regard a été happé par les clochards dormant à même le sol. La scène n’aurait pas du choquer une Parisienne, mais habitant et vivant dans les beaux quartiers de Seoul, le retour à la réalité m’a semblé brutal. Ansan, ce sont aussi des odeurs, parfums de cuisine différente. Et puis, je me suis senti respirer, parce que je voyais de nouvelles têtes, de nouvelles couleurs de peau, j’entendais de nouvelles langues, bref, j’étais dans un paysage cosmopolite comme je les aime.

The event took place in Ansan, in Seoul suburbs. Ansan is about an hour and a half far from my office. When I arrived there, I remembered the place where we used to live in Gwangju, in terms of atmosphere. But misery was there, you could feel it. Poverty in general is well hidden in Seoul, you really have to carefully look for it, and it is so easy to avoid it. My eyes were caught by the sight of a beggar sleeping on the floor. That should not have shocked a Parisian mouse, but, as I live in one of the pushiest places in Seoul, the come back to reality was quite harsh. Ansan may be also defined by its smells, perfumes of different cooking. Then I felt I was reviving, because I saw new faces, new skin colours, heard new languages, to put it in a nutshell, I was in a cosmopolitan environment as I liked them.









1 comment:

tOiN0U - 이동욱 said...

Ohhh je reconnais les photos !
C'est l'endroit où vivent mes grands parents et une partie de mes oncles, tantes, cousins, cousines... :)
Merci pour les photos ^_^

" />